Difficile à estimer (certains opérateurs évoquent environ 20% de fraude), la proportion de fausses cartes de stationnement pour handicapés n’a cessé d’augmenter depuis 2018 avec la dépénalisation du stationnement qui a conduit les villes à passer l’amende pour stationnement impayé (FPS) de 17€ jusqu’à 60€ dans certains cas. Car l’avantage d’une telle carte est de permettre de se garer gratuitement et de bénéficier de places dédiées.


À Paris, 38 000 cartes sont en circulation pour un parc de 4 500 places de stationnement gratuit réservées aux personnes à mobilité réduite. Il est possible de trouver de fausses cartes pour 300€ sur Internet. Et même si les anciennes cartes européennes de stationnement sont progressivement remplacées par de nouvelles cartes (carte mobilité inclusion, CMI) depuis 2017, les anciens titres demeurent valables jusqu’en 2026.

Lire l'article en entier